lundi 19 juin 2017

POÈMES 2731 à 2740


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=aABOd5e5ZLk

* * *
2731- QUATRINES-POST

41- Ils discutent, discutent, discutent,
Dans d'éternelles disputes !
C'est l'assemblée synodale
Qui ressemble à un carnaval.

l'Aveugle-Vendéen
(06/05/2015)

2732- QUATRINES-POST

42- Voilà que se terminent
Tous mes quatrines-post :
C'est le dernier que je poste !
Fin des post-quatrines !

l'Aveugle-Vendéen
(07/05/2015)

2733- OUI

Voilà que j'étais endormi,
Et me voici réveillé !
Que s'est-il donc passé ?
C'est que soudain elle m'a dit :
« Récite donc ton Chapelet ! »
Elle a dit, et je l'ai fait.
Et qu'est-il donc arrivé ?
Ne l'avez-vous pas deviné ?
Nous nous sommes dit OUI,
Et pour toute la vie !

l'Aveugle-Vendéen
(08/05/2015)

2734- CHANTEZ DONC

À Lourdes et à Fatima,
On y prie bien, n'est-ce pas ?
Et si vous n'y allez pas,
Chantez donc l'Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(09/05/2015)

2735- OUI À MARIE

Il fait beau aujourd'hui ?
Remercions-en Marie !
Et demain il pleuvra ?
Récitons l'Ave Maria !
Si nous faisons toujours ainsi,
À Marie nous dirons toujours OUI !

l'Aveugle-Vendéen
(11/05/2015)

2736- L’ANTICLÉRICAL-FRANÇOIS 13

601- Anticlé, je vais énumérer
Tes quinze grosses tares
Qui te mettront au Tartare
Toute l'éternité.

602- Anticlé, ta première maladie,
C'est que tu n'as pas la foi,
Et c'est dans l'hypocrisie
Que tu règnes en grand roi.

603- Anticlé, ta seconde tare,
C'est que tu es un intrus
Qui joue au grand César
Pour perdre les élus.

604- Anticlé, ton troisième péché,
C'est de vouloir détruire l’Église
Sur laquelle tu as la main-mise :
Mais cela ne va pas durer.

605- Anticlé, ton quatrième cancer,
C'est que tu es contagieux
Avec ton inter-religieux
Et tes morceaux de guerre.

606- Anticlé, ta cinquième plaie,
C'est que tu détruits la famille
Et que tu la torpilles,
Mais tu en paieras les frais.

607- Anticlé, et ta sixième horreur,
C'est que tu aimes Sodome,
Les unions d'homme à homme,
Les trans et les avorteurs !

608- Anticlé, et ta septième peste,
C'est que tu nous empestes
Avec tes immoralités
Et tes tangos lascivés.

609- Anticlé, ta huitième indignité,
C'est que tu nous casses les pieds
Avec tes discours de voyou
Où l'on voit que tu es un fou.

610- Anticlé, ton neuvième malheur,
C'est que tu te dis saint François,
Alors que tu es sans foi, sans loi,
Sans culte, ô Exterminateur !

611- Anticlé, ton dixième blasphème,
C'est de te comparer
À Jésus-Christ lui-même
Que tu ne cesses d'insulter.

612- Anticlé, ta onzième fourberie,
Tu le dis et l'écris,
C'est que tu aimes le mal,
Toi, l'Anticlérical.

613- Anticlé, ta douzième blessure,
C'est que tu abreuves d'injures
La sainte Église Romaine
Pour qui tu n'as que haine !

614- Anticlé, ton treizième choléra,
C'est d'être ce que tu n'es pas,
Savoir, un pontife romain,
Toi le pape du malin.

615- Anticlé, ta quatorzième torture,
C'est de torturer les chrétiens
Que tu traînes dans le purin !
Mais attends un peu, je t'assure !

616- Anticlé, ta quinzième monstruosité,
C'est qu'au-delà de l'éternité,
Tu t'ériges en maître absolu !
Mais d'avance tu es foutu !

617- Anticlé, as-tu compris la leçon ?
- Oui, et je rigole à fond,
Car c'est moi qui suis le meilleur
Avec toutes mes valeurs !

618- Anticlé, mais quelles valeurs as-tu ?
- Voyons ! Les valeurs maçonniques
Qui sont valeurs en plastiques
Sorties de mes cornues.

619- Anticlé, te corrigeras-tu ?
- Pas du tout, je continue !
Aller de l'avant, c'est ma popote :
Je suis le roi de la tripote !

620- Anticlé dans le Vésuve
Fait un petit tour aujourd'hui,
Et c'est dans cette étuve
Que monsieur a fait son lit.

621- Anticlé, les laves du volcan
Te servent de lit moelleux,
Et c'est de ce carcan
Que tu souffles ton feu !

622- Anticlé, c'est au numéro 66
Que j'ai laissé le Charlie,
Et c'est au 666
Que je te laisserai toi aussi.

623- Anticlé prend dans ses vieilles mains
Les cendres et les lance en l'air
Pour infecter le genre humain
De son souffle pervers.

624- Anticlé, peste et empeste
Comme un cadavre pourri
Qui se trémousse et blêmit
Au milieu du Hellfest.

625- Anticlé, va-t'en prêcher ta doctrine
Aux habitants des latrines
Car ton air empesté
Fait voir d'où tu es monté.

626- Anticlé a licencié
500 de ses employés,
Et il crie contre les employeurs,
Ce mécréant, cet exploiteur !

627- Anticlé condamne la peine de mort,
Mais pas un mot contre les avorteurs :
Toi, tu es condamné à la mort
Éternelle, ô Grand-Exterminateur !

628- Anticlé, le Charlie et toi,
C'est de la même veine :
Et c'est sous le même toit
Que vous subirez votre peine.

629- Anticlé, je ne te suivrai pas
Jusqu'au bout de tes frasques :
Deux autres suivront tes pas
Et te plongeront dans la vasque.

630- Anticlé, si je te suivais,
Sans cesse je me redirais,
Car tes éruptions continuelles
Sont toutes de la même truelle.

631- Anticlé, je t'ai décrit assez
Pour qu'on sache qui tu es !
Au 666 je finirai :
Comme un chou, je t’y planterai !

632- Anticlé, tu peux aller de l'avant,
Mais fais attention au platane,
Car le Jean-Paul en s'y cognant
S'est transformé en un âne !

633- Anticlé, comment va ta valise ?
Que te dit-elle de beau ?
Referas-tu Assise ?
Sur le Kilimandjaro !

634- Anticlé, ton année de la miséricorde
Est une année en carton
Afin que tu délies la corde
De tous ceux qui sont en prison.

635- Anticlé, n'as-tu pas dit à ton pote :
« Oui oui, elle peut communier
Cette divorcée-remariée ! »
Voilà toute ta compote !

636- Anticlé, tu es un tyran,
Le plus grand qui soit, vraiment !
Tu nous rends pour des lapins
Desquels tu feras ton festin ?

637- Anticlé, tu veux marier tous les prêtres
Puisque toi-même tu n'es pas prêtre
Mais bien plutôt un de ces énergumènes
À qui on devrait mettre une chaîne.

638- Anticlé, en vrai pharisien que tu es,
Partout, partout tu apparais,
Et tu fais sonner ton clinquant
Comme les sonnettes du serpent.

639- Anticlé, tu frappes sur les catholiques
Et tu caresses les agnostiques
Puisque toi-même tu ne crois en rien,
Tout comme mon chat et mon chien.

640- Anticlé, tu te prends pour le Pape
Afin de t'emparer du monde,
Mais quand viendra le vrai Pape,
Tu seras expulsé de ce monde.

641- Anticlé, non seulement tu n'as pas de doctrine,
Mais tu es amateur des latrines :
Voilà bien ton domaine à toi,
Et dans les égouts tu flotteras.

642- Anticlé, tu nous annonces des trucs
Et ensuite tu les détruques !
Tu es vraiment un machin
Qui est bien calé dans son coin.

643- Anticlé, tu vas doctoriser...
- Oui oui oui, un schismatique,
Car c'est cela être catholique,
Et arrête de me chinoiser !

644- Anticlé, à quand ta prochaine ineptie ?
- Oh, cela ne va pas tarder,
Car tous les matins j'en vomis :
Sans cesse je suis éruptionné.

645- Anticlé est dérangé mental,
Sordide et anticlérical ;
Il rabote n'importe quoi :
Ça passe et ça ne casse pas !

646- Anticlé écrit des phrases
Qui n'ont ni queue ni tête :
Il les débite avec emphase
Pour faire le tour de la planète.

647- Anticlé est un fou-furieux
Qui vous regarde avec des yeux
Qui ressemblent à ceux du dragon :
Voilà ce qu'est ce vieux torchon !

648- Anticlé est possédé
Par Lucifer lui-même !
Alors ne soyons pas étonnés
De ses horribles blasphèmes.

649- Anticlé a pour compagnons
Le diable-serpent-dragon
Avec lequel il fait la fête,
Tant il a perdu la tête.

650- Anticlé, si vous le lisez,
Bizarrement vous éprouverez
Un malaise bien palpable
Et aussi noir que son cartable !

651- Anticlé, si vous le regardez,
C'est certain, vous éprouverez
Une espèce de peur-panique
Comme à la vue d'un aspic.

652- Anticlé, si vous l'entendez,
Vous trouverez qu'il marmonne
Comme une vieille bonbonne
Avec une figure carrée.

653- Anticlé est d'une vulgarité
À faire rougir le soleil !
Et je vois que vous le prenez
Pour une rose vermeille ?

654- Anticlé, ne vous y méprenez pas,
N'est ni Pape ni roi,
Et si vous ne me croyez pas,
Demandez-le à... son chat !

655- Anticlé, rentre donc sous terre
Dans la maison de ton père
Au milieu de ses brasiers
Pendant toute l'éternité !

656- Anticlé, s'il frappe à ta porte,
Dit lui : Que le diable t'emporte !
Et il l'emportera dans les airs
Jusqu'à la planète Jupiter...

657- Anticlé, s'il mange avec toi,
Méfie-toi de ce diable-là,
Car il pourrait vous emporter tous rôtis
Sur sa planète Oolis !

658- Anticlé te promettra la lune
Et t'amènera sur Neptune
Ou bien alors sur Pluton
Au volant de son camion...

659- Anticlé, s'il dort dans ta maison,
T'emportera sur Vénus,
Sur Mars ou quelqu'autre Uranus,
Probablement en enfer tout au fond.

660- Anticlé a vraiment tout cassé,
La famille, l’Église et tout le reste :
Il a inventé une société
Qui sera décimée par la peste !

661- Anticlé croit régner plus de mille ans
Et jusqu'au-delà de l'éternité !
Mais il faudra un peu plus de trois ans
Pour que ce monsieur soit éliminé !

662- Anticlé, que dire de plus de lui ?
N'est-il pas cet homme impie,
Cet homme de péché
Qui est déjà damné ?

663- Anticlé, j'ai dit de toi
Tout ce que je puis en dire !
Et je te dis pour finir :
Fils de Satan, retire-toi !

664- Anticlé est cet homme damné
Que saint Paul a annoncé :
C'est l'homme de péché
Qui sera terrassé !

665- Anticlé c'est certain
Aura une fin
Qui sera en enfer
Avec son vieux Lucifer !

666- Anticlé, mais qui es-tu enfin ?
- François-Fou-Furieux !
Je suis au-delà de Dieu !
- Tu es donc l'Antéchrist ! Fin !!!

l'Aveugle-Vendéen
(11/05/2015)

2737- POST

1- Mais en Dieu croyez-vous,
Ou en l'homme ou en vous ?
Chacun, selon sa réponse,
Ou s'élève ou s'enfonce.

2- Pour bien comprendre un texte,
Il faut saisir le contexte,
Autrement on se fait des vagues,
On s’agite et on divague.

3- Quelle est donc la distance
Qui va du ciel aux enfers ?
Dans ma prochaine stance
Je vous dirai le mystère.

4- « La distance du ciel à l’enfer,
Je la connais bien, moi, Lucifer,
Car je la parcourus comme la foudre
Lorsque je fus réduit en poudre. »

5- Cinq doigts font une main,
Et une main entière,
Et voilà bien la fin
De ma post-matière.
Il faut savoir commencer ;
Il faut savoir continuer ;
Il faut savoir achever.
Salutations distinguées !

l'Aveugle-Vendéen
(11/05/2015)

2738- QUATRINES-POST

1- Ces quatrines sont des quatrins
Visant tous les sujets ;
Mais entre eux, point de lien :
Au jour le jour je les fais.

2- Commençons par le commencement,
Et finissons par la fin,
Car il faut un avant,
Un après ensuite enfin.

3- XA, XA, XA,
Tu n’échapperas pas !
Qui échappe à Dieu ? Personne :
Ou les supplices ou la couronne.

4- Vous ne croyez pas en Dieu ?
Vous êtes-vous fait tout seul ?
Mais au jour de votre linceul,
Trop tard vous ouvrirez les yeux.

5- Je connais un monsieur
Qui s'est transformé en madame !
On appelle cela un transeux :
Franchement, rien de plus infâme !

6- Un plus un égale deux,
Mais maintenant cela fait trois !
Autant dire qu'un bigleux
A trois yeux et voit.

7- Ne sommes-nous pas des lapins,
A dit un monsieur quelqu'un ?
Encore beau que nous ne soyons
De la farce les dindons !

8- L'athéisme est une imbécilité
Comme une table sans pieds,
Et Staline le sait bien,
Lui qui est chez le malin.

9- Avez-vous remarqué
Que la terre est carrée ?
C'est que dans le temps des homos,
Le post-monde est nouveau !!!

10- Si vous voulez vous marier,
Ce n'est pas facile aujourd'hui,
Car on cherche à vous démarier :
C'est la nouvelle théologie !

11- Je ne crois pas à l’enfer,
Non plus qu’au Purgatoire,
L’âme étant aléatoire,
A dit l’Homme pervers.

12- Les femens battent le pavé
En criant : On est des hommes !
C'est le nouveau phénomène
Des choux devenant pommes !

13- Il faut être un peu sérieux !
Ouidah, je le serais
Si les arbres avaient des yeux !
Eh bien, mon vieux, c'est fait !

14- Ils meurent tous dans la dignité
Aujourd'hui, paraît-il,
Sauf qu'on leur tranche le fil :
L'échafaud est élevé !

15- Voilà qu'un mélange se fait,
Et à Rome s'il vous plaît :
Les religieuses et religieux
Vont danser l'avant-deux !

16- Sont-ils en guerre, les deux Françoés,
Pour un ambassadeur ?
Y'a de quoi rigoler
De cette histoire de choux-fleurs !

17- Un docteur schismatique
Fait docteur catholique,
Voilà qui est hérétique
Et point du tout catholique.

18- Robespierre, sors de ton trou !
Que t’en semble de ce monde de fous ?
Je jubile, car j’étais un enfant de chœur
À côté de ces exterminateurs !

19- Ne croyez point les statistiques
Des manettes maçonniques
Qui vous font descendre ou monter
À volonté pour rigoler !

20- La Shoah est largement dépassée !
Ils furent six millions d’occis,
Mais nous en sommes à huit aujourd’hui :
Huit millions de français immolés !

21- L’Arménie a eu son génocide
Reconnu par notre assemblée
Qui nie un autre génocide,
Celui-là-même de la Vendée !

22- Si tu crois vivre toujours
Sur la terre ici-bas,
Tu verras bien qu’un jour
Il faut que tu mourras !

23- Tu crois en l’homme ? Dis-moi,
Est-ce qu’il te sauvera ?
Et si tu crois en toi,
Fais donc que tu ne meurs pas !

24- Si vous allez à l’hôpital,
Cela risque d’être fatal,
Car on vous dissèquera,
Vos organes on distribuera !

25- La nouvelle miséricorde
Vous donne la corde
Pour vous pendre à loisir
Avec bien du plaisir !!!

26- N’est-il pas remarquable
De voir dans un cartable
Le diable s’y cacher ?
Le fait est patenté !!!

27- Une valise magique
Qu’il serre sous son bras
Lui fait de la musique
Au Francisco-Papa.

28- Si tu vas faire un tour
Du côté de la tour,
Tu verras bien des choses
Qui ne sont pas des roses.

29- Je me ballade en vélo,
Et que vois-je en roulant ?
Une espèce d'oiseau
Qui vole en rigolant.

30- N'allez pas à Bourges au printemps,
Car vous vous y damnerez :
À Clisson en juin mêmement
Vous vous y réprouverez !

31- Comment t'appelles-tu, oiseau,
Toi qui voles si haut
Et que j'ai vu de mon vélo ?
Je me nomme Bergolio.

32- Si vous prenez le train,
Prenez vos précautions,
Et si vous prenez l’avion,
Précautionnez-vous bien.

33- Quelquefois il vaut mieux
S'enfuir que de rester,
Mais quelquefois, de rester
Que de s'enfuir, c'est mieux.

34- Mais voyons, cher monsieur,
Il faut être sérieux :
Achetez-moi ce piano !
Mais non, car il sonne faux !

35- On voit souvent des gens
Qui rigolent sans rire,
Et je le dis sans rire
Mais tout en rigolant.

36- De qui se réclament les métalleux ?
De messire Lucifer !
Donc ils iront en enfer
Brûler avec lui dans le feu !

37- Si mes vers t'importunent,
Vas donc voir sur la lune
Si les marsiens sont arrivés,
Ou bien vas te coucher !

38- Je connais un polyèdre
Qui vit en Marthonie :
Il ressemble à un cèdre,
Mais son tronc est pourri.

39- N'as-tu pas vu ses yeux
Qui te regardent de travers ?
Je te le dis, ce sont ceux
Du gros et gras Lucifer !

40- Ils parlent, ils parlent, ils parlent,
À l'Assemblée nationale !
Et que sort-il de ces parlottes ?
Que des lois de sans-culottes !

41- Ils discutent, discutent, discutent,
Dans d'éternelles disputes !
C'est l'assemblée synodale
Qui ressemble à un carnaval.

42- Voilà que se terminent
Tous mes quatrines-post :
C'est le dernier que je poste !
Fin des post-quatrines !

l'Aveugle-Vendéen
(11/05/2015)

2739- POÈME

Je suis une âme ternie
Par mon propre passé :
Ô sainte Vierge Marie,
Venez m’en délivrer !
J’ai connu autrefois
Des choses de bon aloi :
Nous étions à genoux
Ou assis devant vous,
Car nous priions alors.
Mais ce temps est passé :
Ce fut mon âge d’or
Qui ensuite a trépassé.
Car les passions fougueuses
Ont fait mon âme rageuse
Et je me suis adonnée
À toutes les voluptés
Tout en me faisant accroire
Que c’était là l’amour,
Et alors, que de déboires
Et que de mauvais jours !
J’ai vécu, amazone,
Au milieu de la faune
Des friands de tout genre
Qui me contaient lurette :
Après toutes les fêtes
Je me trouvai déçue !
Et je me suis déplue
Au bout de tant d’années,
Et mon âme est fanée.
J’ai connu tous les genres
De la désillusion
Et je me dis qu’au fond
Il faut bien revenir
À ce que je me rappelle :
C’est là mon avenir,
Ce sera là mon ciel,
Car mon âme est ternie
Par ce mauvais passé :
Ô Sainte Vierge Marie,
Venez m’en délivrer !

l'Aveugle-Vendéen
(13/05/2015)

2740- ICI OU AILLEURS

Ici ou ailleurs,
Quand on prie Marie,
On lui donne des fleurs,
Des fleurs de grand prix !

l'Aveugle-Vendéen
(13/05/2015)


* * *

ACTE d'OFFRANDE
à l'AMOUR MISÉRICORDIEUX du BON DIEU
(Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus)
http://montfortajpm.blogspot.fr/2017/06/acte-doffrande-a-lAmour-misericordieux--Sainte-Therese.html

...Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous, et qu’ainsi je devienne Martyre de votre Amour ô mon Dieu !…
Que ce martyre, après m’avoir préparée à paraître devant vous, me fasse enfin mourir, et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement de Votre Miséricordieux Amour !

Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon cœur, vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, jusqu’à ce que, les ombres s’étant évanouies, je puisse vous redire mon amour dans un face à face éternel !!!… 

1 commentaire:

  1. 1338- « Puisque les saintes Écritures ne cessent de nous parler de Marie,
    nous aussi, célébrons sans cesse de cœur et de bouche cette divine Mère
    afin que par elle nous arrivions au Royaume du bonheur éternel. »

    (Saint Alphonse de Liguori)

    RépondreSupprimer