lundi 12 juin 2017

POÈMES 2601 à 2610


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=YBqnyoDkfAo

* * *


2601- CHARLOHEBDIE

56- Eh dis donc, Ben-le-Barbaud,
Invite donc le Charlaud,
Et fourre-le dans ton chaudron
Dont tu as souillé Clisson !

l'Aveugle-Vendéen
(14/03/2015)

2602- FFF612

FFF, ta onzième fourberie,
Tu le dis et l'écris,
C'est que tu aimes le mal,
Toi, l'Anticlérical.

l'Aveugle-Vendéen
(14/03/2015)

2603- CHARLOHEBDIE

57- Charlie, tu dresses tes crayons
Vers le ciel en disant :
« Je renverserai le Tout-Puissant ! »
Mais tu couleras à fond.

l'Aveugle-Vendéen
(15/03/2015)

2604- FFF613

FFF, ta douzième blessure,
C'est que tu abreuves d'injures
La sainte Église Romaine
Pour qui tu n'as que haine !

l'Aveugle-Vendéen
(15/03/2015)

2605- CHARLOHEBDIE

58- Charlie, je prédis ta défaite !
Pour le moment, tu fais la fête,
Mais tu descendras bientôt
Au fin fond du caveau.

l'Aveugle-Vendéen
(16/03/2015)

2606- FFF614

FFF, ton treizième choléra,
C'est d'être ce que tu n'es pas,
Savoir, un pontife romain,
Toi le pape du malin.

l'Aveugle-Vendéen
(16/03/2015)

2607- CHARLOHEBDIE

59- Charlie-Hebdo, je te hais
D’une haine parfaite :
Tous ceux qui ont fait ton succès
Sont gens qui ont perdu la tête.

l'Aveugle-Vendéen
(17/03/2015)

2608- FFF615

FFF, ta quatorzième torture,
C'est de torturer les chrétiens
Que tu traînes dans le purin !
Mais attends un peu, je t'assure !

l'Aveugle-Vendéen
(17/03/2015)

2609- COMME PARTOUT

C'est en ce nid,
À Ancenis,
Que l'on se nie
Dans le Charlie !

l'Aveugle-Vendéen
(17/03/2015)

2610- CONTRE LES ESPRITS FORTS

Saint Louis-Marie Grignion
Tonne contre les esprits forts,
Et ne soyons pas grognons
Mais imitons Montfort.

l'Aveugle-Vendéen
(17/03/2015)



 * * *

Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir : 
Cette pratique des TROIS AVE MARIA en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de la Très Sainte Vierge,
a été révélée à sainte Mechtilde (XIIIe siècle),
avec promesse de la bonne mort, si elle y restait fidèle tous les jours.
On lit dans les révélations de sainte Gertrude :
« Pendant que cette sainte chantait l’Ave Maria aux matines de l’Annonciation,
elle vit, tout à coup, jaillir du Cœur du Père, du Fils et du Saint-Esprit,
trois jets lumineux qui pénétrèrent au Cœur de la Bienheureuse Vierge.
Puis elle entendit ces paroles :

« Après la Puissance du Père,
la Sagesse du Fils,
la Tendresse miséricordieuse du Saint-Esprit,
rien n’approche de la Puissance, de la Sagesse, de la Tendresse miséricordieuse de Marie. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire