dimanche 10 décembre 2017

POÈMES 4951 à 5000


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo : 
https://youtu.be/wn6HRhLIJC8
 (exemple de site de téléchargement :
 https://savetomp3.com/fr )


* * *

Désormais, voir les BRÈVES ici :

http://gilbertchevalier.blogspot.fr/2017/12/iii-8b-le-respect-humain-5-ses-causes.html


* * *
POÈME 4951

P145- Tu es obstiné comme un démon ? Dis ton Chapelet et tu obtiendras la contrition ;
Pas du tout, te dis le fils du démon !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4952

P146- Dans le cas où le Pape deviendrait hérétique, il se trouverait par là-même séparé de l’Église ;
C’est ainsi que l’Antéchrist est hors de l’Église.

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4953

P147- Si tu veux connaître la vérité et obtenir la contrition et le pardon de tes péchés, dis ton Chapelet ;
Ne fais pas comme l’Antéchrist qui ne prie jamais.

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4954

P148- Une tête séparée d’un corps ne peut être la tête de ce même corps dont elle s’est retranchée par l’hérésie ;
Et l’Antéchrist serait Pape ? À d’autres !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4955

P149- Tu veux recevoir une couronne de gloire qui ne se flétrira jamais ? Récite ton Chapelet !
Mais avec l’Antéchrist, aucune couronne !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4956

P150- Dis pieusement ton Chapelet quotidien avec bonne intention, et tu te sauveras ;
Mais ne prends pas les intentions de l’Antéchrist, car ta prière deviendrait peccamineuse.

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4957

Voici pour toi une surprise !
Sur internet : que des bêtises !
On se rencontre, on s’égosille :
Bref, un roulement à billes !!!

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4958

Sur internet, tu t’éclates ?
Non ! tu te brûles les pattes !
Tu ressembles à un vieux singe
Ou à une pince à linge !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4959

Sur internet, rien que des timbrés
Complètement fêlés :
C’est la meilleure direction
Pour aller à la damnation !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4960

Si tu veux aller en enfer
En toute sécurité,
Sur internet, vas surfer
La tête en bas, les pieds en l’air !

l'Aveugle-Vendéen
(26/06/2016)

POÈME 4961

253- Quand vous vous rendrez compte
De votre mécompte,
Il sera trop tard,
Car soufflera le blizzard.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4962

254- Il a demandé aux schismatiques
De bénir tous les catholiques
Qu’il dit être animaux-mêmes,
En sa personne anathème.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4963

Le patron est juif ? Moi aussi !
Lui l’est de chair et moi d’esprit !
Cinquante milliards, lui il vaut :
Cela ne vaut rien pour le Très-Haut.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4964

Avec mes Ave Maria,
Je suis un multi-milliardaire :
Ma monnaie n’est pas de la terre ;
Les intérêts sont stables, crois-moi.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4965

L’Église est le nouvel Israël.
Son Fondateur n’était-il pas juif ?
Catholiques, nous sommes plus juifs
Que les juifs qui ont rejeté le ciel.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4966

Toi, Mark, tu t’es fait du pognon
Qui te conduira à la damnation
Si tu ne déposes la bourse,
Car Judas est ton maître en bourse.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4967

Aussi vite que tu es monté,
Aussi vite, vas dégringoler !
Mon vieux Mark, réfléchis un peu :
La chandelle vaut-elle le jeu ?

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4968

POÈME-DES-POÈMES 5

201- « Le diable, je l’ai rencontré !
Il n’est pas tel que vous le pensez :
C’est tout catholique qui s’est fermé
À mes divines nouveautés ! »

202- « Je dénonce la mondanité,
Mais pas celle que vous pensez !
Quel est donc cet homme mondain ?
Le catholique, le bon chrétien ! »

203- « N’avez-vous donc pas remarqué
Que moi j’ai tout inversé ?
C’est pourquoi je puis tout renverser,
Et je ne vais pas m’en priver ! »

204- « Qui sont pour moi les corrompus ?
Sont-ce ceux que vous croiriez ?
Non pas, vous n’y êtes plus !
Ce sont les catholiques fermés ! »

205- « Je me promène partout,
Sur les toits et dans les trous :
Partout je suis omniprésent,
Au passé, futur et présent. »

206- « Partout, je suis bien connu,
Moi, le supérieur inconnu,
Inconnu même des francs-maçons :
Mais je leur ferai la leçon ! »

207- « Vous me trouvez excentrique ?
C’est mon changement climatique !
Vous me trouvez insupportable ?
C’est mon développement durable ! »

208- « Que voulez-vous que je vous dise ?
Oui, je détruirai l’Église !
Vous trouvez cela infernal ?
C’est mon écologie intégrale ! »

209- « Nous sommes deux pour un,
Je dirais même trois,
Car il y a le malin,
Mais pas malin pour moi. »

210- « Ah ! vous n’avez pas compris
Tout ce que là j’ai dit ?
C’est que je suis ésotérique !
Et ainsi, tout s’explique. »

211- « Vous avez de l’instantané ?
Je ferai mieux : soyez-en assurés !
Je ferai devenir réel
Ce qui pour vous n’est que virtuel. »

212- « Demande-moi ce que tu voudras :
Aussitôt je te l’accorderai.
Si tu le veux, je te transporterai
En un clin d’œil où tu voudras. »

213- « J’organise ma confusion !
Je réalise ma destruction !
Puis je fais ma reconstruction,
Toujours dans la même confusion ! »

214- « Quand j’aurai tout bien construit,
Vous verrez de quoi je suis capable,
Car je dirai à mon diable :
Détruis tout, mon vieux, vas-y ! »

215- « Ma damnation est inéluctable,
Car moi, je suis le fils du diable !
C’est pourquoi je veux que toute l’humanité
Soit pour jamais avec moi damnée ! »

216- « Je vous entraînerai avec moi
Dans le fin fond de l’enfer !
J’accomplirai avant cela
Toute la volonté de Lucifer. »

217- « Je suis l’Homme de péché
Que Paul VI a décrit !
Je suis l’Homme damné
Dont les Pères ont écrit ! »

218- « Je suis l’Exterminateur
De la célèbre prophétie :
J’ai emprunté de l’auteur
Son nom par ironie ! »

219- « Tu ne veux pas de l’abstrait ?
Je vais te donner du concret
Jusqu’à en être rassasié,
Jusqu’à en être saturé ! »

220- « Non, je n’irai pas à Gênes,
Car son évêque me gêne :
Mon congrès eucharistique,
C’est mon changement climatique ! »

221- « J’ai fait tout ce qu’il faut
Pour détruire le mariage,
Car le concubinage
Assurément est bien plus beau ! »

222- « Quant aux unions entre hommes,
Je les aime particulièrement,
Et entre femmes, mêmement :
Cela est mon œuvre en somme ! »

223- « J’irai bientôt inaugurer
L’année Luther, bien obligé,
Car je possède en mon cartable
Tous ses beaux écrits de table ! »

224- « J’ai de très nombreux amis :
Calvin, Luther et compagnie,
Sans oublier Mahomet et Bouddha
Et autres dans ce genre-là. »

225- « Tunnel, ah ! mon tunnel
Qui m’a été consacré !
Et ils m’ont habillé
Tout de blanc comme au ciel ! »

226- « Voilà combien je mesure :
Cinquante-sept kilomètres !
Moi, le Bouc, je vous assure :
Je sais maintenant où vous mettre !!! »

227- « 16 666 000 !
Vraiment il est tombé dans le mil !
Ne suis-je donc pas le six-six-six ?
Je lui renvoyai ses trois six ! »

228- « Je suis le bon 666,
Car il y en a un mauvais
Que j’ai inventé tout exprès
Pour accréditer mes trois six. »

229- « N’est-elle pas réussie
Ma papauté élargie
Que je vous avais cachée
Et maintenant dévoilée ? »

230- « Mes trois petites années
Que j’avais annoncées,
Ne sont-elles pas passées,
En voie d’être achevées ? »

231- « Oui oui, le concubinage
Est un véritable mariage !
Je vous l’ai dit avant-hier,
Mais tu as la tête en l’air ! »

232- « Je ferai sauter votre terre !
Mais avant que de cela
Le grand portail de l’enfer
Sur votre Église prévaudra ! »

233- « J’aime les naturalistes,
Encore mieux les naturistes,
Et plus que tout les marxistes
Car je suis un communiste. »

234- « Oui, chez moi tout est commun,
Et l’on vit à la commune,
Toutes étant à chacun,
Et chacun à ses chacunes. »

235- « Au baptême, dégrafez-vous,
Et allaitez devant tous,
Que j’admire le spectacle :
C’est mon nouvel oracle ! »

236- « Je te fais un gros bisou
Après t’avoir confirmée
Ou bien plutôt gribouillée :
Du sacrement, je m’en fous ! »

237- « Si tu veux te confesser,
Assieds-toi là, ma chérie !
Sois sans crainte, je t’absoudrai
Même que tu n’as rien dit. »

238- « Quand j’ai consacré pain et vin,
Je reste debout comme un piquet,
Et si tu étais bien malin,
Tu saurais pourquoi ainsi je fais. »

239- « Moi, si je ne suis pas
Votre Fête-Dieu
C’est que c’est moi qui suis Dieu !
Tu n’avais pas compris ça ? »

240- « Qui sont mes nouveaux apôtres ?
Tu ne le sais pas, vous autres ?
C’est le soir des Jeudi Saint
Que je montre où sont les miens ! »

241- « Je suis rouge écarlate,
Mais noirs sont mes pattes !
J’ai la face verdâtre,
Quoique blanc comme plâtre ! »

242- « Mon église est conciliaire !
Pape, je suis la dernière,
Car il fallait que je sois
Celui que je ne suis pas ! »

243- « Jésus a fait l’idiot :
Je l’ai dit jeudi soir !
Tu ne veux pas me croire,
Et pourtant il le faut. »

244- « Il n’a pas les mains propres,
Ai-je dit le même jour !
C’était donc un malpropre :
C’est plus clair que le jour. »

245- « Je porte sur mon dos
Le Judas Iscariote,
Et je vous dis, tout de go :
C’est mon frère, c’est mon pote ! »

246- « En tant qu’anticlérical,
Je me dois d’être triviale !
Un jour, je dis : C’est dégueulasse !
Même à la COP, j’envoyai mes godasses ! »

247- « J’ai la bouche de travers
Comme celui du Vézelay,
Car je suis fils de Lucifer
Et donc alors contrefait. »

248- « Et me voici en Arménie
Où je suis en harmonie
Avec mes catho-schismatiques
Qui sont mes vrais catholiques ! »

249- « Il faut que je m’en aille
Car j’ai beaucoup de travail :
Mon règne est arrivé,
Et il faut l’inaugurer. »

250- « Voilà, j’en ai fini :
Vous savez qui je suis ! »
Fils du diable va-t’en
Joindre ton maître Satan !

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4969

Le temps est arrivé
Où je ne dirai rien :
À quoi bon s’époumoner
Pour qui n’écoute point !

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4970

Il y a un temps pour parler ;
Il y a un temps pour se taire.
Ce dernier est arrivé,
Ce qui est fait pour vous plaire.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4971

P151- Un pape qui aurait été séparé de l’Église par l’hérésie cesserait par cela-même d’être Pape ;
L’hérésie n’existe plus, rétorque Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4972

P152- Si Dieu veut que tu termines ta vie à présent, que ferais-tu si tu pouvais la prolonger contre son gré ?
Je profiterais de la vie, répond l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4973

P153- Un pape hérétique ne peut rester Pape ;
Ci-fait, répond Antéchrist, puisque je suis pape.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4974

P154- Toi qui ne veux pas mourir maintenant, auras-tu cette bonne mort que tu peux espérer, Dieu te la présentant ?
Et ne te révolte donc pas comme te le suggère l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4975

P155- Un pape hérétique ne peut posséder les clefs de l’Église puisqu’il est hors de l’Église ;
Avec l’œcuménisme, dit Antéchrist, tout le monde est dans l’Église.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4976

P156- Tu demandes ta guérison pour ne pas mourir ? Mais qui sait si tu ne te damneras pas si elle t’est accordée !
Moi je te guérirai, dit l’Antéchrist et tu viendras avec moi.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4977

P157- Comment peux-tu être la tête de l’Église si tu n’en es pas membre ?
Tous les hommes sont membres de l’Église, rétorque Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4978

P158- Combien ont été guéris d’une maladie mortelle, et, changeant de volonté, sont tombés dans des péchés plus graves et plus nombreux qu’avant leur maladie !
Mais cela importe peu à l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4979

P159- L’acatholique n’est pas membre de l’Église ;
Erreur, dit l’Antéchrist, il est fils de Dieu.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4980

P160- On doit désirer la mort pour sortir du péril de perdre la grâce ;
Tout le monde est en état de grâce, dit l’Antéchrist, et pour toujours.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2016)

POÈME 4981

255- Se sentant pousser des ailes,
Le voici dans les airs :
Il vole dans le ciel
En ravageant la terre.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4982

256- Il ravale l’Église
Plus bas que les esclaves :
Il la hait, il la méprise,
Il la salit, et lui se lave.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4983

Si tu cherches la lumière,
Vas à Marie, ta Mère !
Si tu es en douleur,
Vas donc au Sacré-Cœur !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4984

Tu crois au Purgatoire ?
Prie pour ces bonnes âmes
Qui brûlent dans les flammes,
Gémissant dans le noir.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4985

Écoute, ma petite,
L’eau qui bruisse, bien vive :
Pour que ton âme vive,
Reste toujours petite.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4986

P161- Un hérétique manifeste n’est pas catholique ;
Un luthérien est un catholique en chemin, répond Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4987

P162- Désire beaucoup de n’être pas privé des sacrements à ta dernière heure ;
Allons, dit l’Antéchrist, une caresse suffit.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4988

P163- Un hérétique manifeste ne peut pas être Pape ;
Tout est possible, rétorque Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4989

P164- Aime ce que Dieu veut,
Mais déteste ce que veut l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4990

P165- Un pape manifestement hérétique a cessé de lui-même d’être le Pape ;
Quand on est œcuménique, dit Antéchrist, on ne peut plus être hérétique.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4991

P166- La meilleure disposition que l’on puisse avoir pour bien mourir, c’est de se soumettre à la Volonté de Dieu ;
Pas du tout, rétorque Antéchrist, car il faut mourir dans la dignité.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4992

P167- Un pape hérétique n’est plus catholique ;
Mais il est quand même Pape, siffle l’Antéchrist : j’en suis le meilleur exemple !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4993

P168- Souhaite tel genre de mort qu’il plaira au Seigneur de t’envoyer ;
Non non, répond Antéchrist, mais recours au suicide assisté : c’est plus simple et plus digne !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4994

P169- Un hérétique n’est plus membre de l’Église puisqu’ayant cessé d’être catholique ; et il pourrait devenir Pape ?
Parfaitement, répond l’Antéchrist, et c’est mon cas !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4995

P170- Nous devons croire que la meilleure manière de mourir pour nous, c’est celle que Dieu aura déterminée ;
Il faut mourir dans la dignité, glapit l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2016)

POÈME 4996

- Je t’aime ! - Moi aussi !
- Est-ce pour toute la vie ?
- Holà, pas du tout, mon chéri !
- Salut, ma vieille : c’est fini !

l'Aveugle-Vendéen
(29/06/2016)

POÈME 4997

257- L’Église de Jésus-Christ
N’écoute pas ce mécréant
D’Antéchrist qui veut qu’aujourd’hui
Elle s’humilie séant.

l'Aveugle-Vendéen
(29/06/2016)

POÈME 4998

258- Il veut que l’Église demande,
Pour des crimes imaginaires,
Pardon à tout l’univers :
Bien plus, il le lui commande !

l'Aveugle-Vendéen
(29/06/2016)

POÈME 4999

Je vous le dis, chers amis,
Le mariage, c’est du sérieux :
C’est pour la vie qu’on se marie,
Pas pour rigoler : c’est pas un jeu !

l'Aveugle-Vendéen
(29/06/2016)

POÈME 5000

Tu veux te marier avec moi ?
Je suis d’accord avec toi.
Marions-nous, mais que ce ne soit
Pas à la façon de François.

l'Aveugle-Vendéen
(29/06/2016)